Je viens de vivre mon plus gros bad run -3.000$ sur 9.000 mains , 30% de ma Bk. Atroce, déprimant, à sauter par la fenêtre ... Je me voyais broke, vraiment. De plus avec le projet de loi 2010 ajouté à la hausse du niveau global des joueurs, allez c bon, y'a plus rien à gratter, merci und au revoir !
Le tilt vite passé, j'ai évidemment constaté que je traversais une période de déchatte monumentale (je vs passe les HH) mais j'ai bien réfléchi ds une nuit agitée par les réveils du fiston et par mon "non-arrivage-à-trouver-le-sommeil-du-à-ces-gros-fish-de-p***". Et bien putain(g) de sa mère, j'aurais pu éviter de perdre qqes caves. Le tilt "inconscient" m'a fait déjouer. Les caves perdues de part mes erreurs ne st pas énormes à côté de la variance mais suffisantes pour me remotiver et rejouer la NL100. Bien m'en a pris, j'ai le sentiment de n'avoir jamais si bien joué ces derniers jrs, les résultats sont moyennement là (arrêter de payer qd on sait être battu, ça ce serait sympa quand même !). J'ose ENFIN adopter des lignes que j'estime EV+ sur NL200+. Constat: ça m'étonnerait bcp que je remonte en NL200 un jour car : je monte et/donc je dechatte et/donc je joue super mal A chaque fois.
Ces bads runs sont horribles sur le moment mais si on arrive à détacher la variance des coups mal joués, on en sort grandi à chaque fois. Ne pas perdre de vue que le Poker est un jeu de petite marge et toujours préférer bien jouer que juste gagner sont les bases que tout joueur "moyen" devrait avoir.!